Une histoire de l'informatique en Suisse

  Page d'accueil

La Suisse et l'informatique dans la presse, 1974-1993

Marielle Stamm a été la première journaliste spécialisée en informatique, en Suisse. Durant 19 ans, elle a couvert sans relâche l'actualité de l'informatique en Suisse. Correspondante du journal français 01 Informatique dès 1974, elle a créé et dirigé Informatique & Bureautique, l'hebdo romand de l'informatique, devenu par la suite IB Magazine.

Plus d'informations 

La presse raconte

L'histoire de l'informatique en Suisse vue à travers le prisme de la presse informatique ou quotidienne de l'époque. Un feuilleton émaillé de success-stories et parfois aussi d'aventures sans lendemain. Morceaux choisis d'articles commentés par leur auteur, Marielle Stamm, plus de 20 ans après.

Chapitre 1 - Années 1974 et 1975

1974 : les mots informatique et ordinateur sont absents et ignorés de la presse quotidienne. Le journaliste en informatique (à fortiori si elle appartient au sexe dit faible) est un animal inconnu, voire bizarre, en territoire suisse romand. A l'heure où le futur concepteur de smaky.ch et collectionneur du Bolo's Computer Museum fait ses premières dents (de lait), Marielle Stamm écrit ses premières chroniques.

Lire la suite 

Chapitre 2 - Années 1975 et 1976

Büfa à Zürich, Telecom à Genève, des rendez-vous à histoires où se fait l'histoire. Les premiers micros montrent le bout du nez. Le directeur d'IBM Suisse donne une interview... sans rencontrer la journaliste ! Les mini-ordinateurs partent en guerre contre les maxis. Combien gagnait un informaticien en 1976 ?

Lire la suite 

Chapitre 3 - 1977, l'année des grandes manoeuvres

C'est l'année des grandes manoeuvres pour la mise sur pied de projets colossaux qui se chiffrent en dizaines de millions de francs suisses. L'informatisation de la police et des banques notamment agitent et perturbent le microcosme de l'informatique helvétique. Plus modestement, les chercheurs des écoles polytechniques fédérales et des universités défrichent le terrain des microprocesseurs et amorcent les applications de demain autour du dialogue interactif entre l'homme et la machine.

Lire la suite 

Chapitre 4 - Traitement de textes au sommet, les ancêtres d'Internet

Le terme bureautique est devenu à la mode. Le traitement de texte est son plus beau fleuron. Pas moins de 25 marques sont représentées en Suisse. Les micros Apple II, Pet de Commodore et Smaky 6, dévoilés à Genève durant IMMM, attirent de nouveaux amateurs d'informatique domestique. Les gourous de l'EPFL brossent, sans se tromper, un tableau de l'informatique à l'horizon 2000. Ancêtres commerciaux d'Internet, Viewdata (né en Angleterre) et « Bildshirmtext » (conçu en Allemagne) tentent de séduire la Poste helvétique.

Lire la suite 

Chapitre 5 - A l'aube des années 1980, menaces et promesses de l'ordinateur

Protection juridique du logiciel, protection de la sphère privée, la multiplication des programmes, la mise sur pied des banques de données suscitent de nombreuses préoccupations. Plus encore que la menace du chômage entraînée par l'automatisation des tâches. L'inventeur du langage Pascal propose une discipline et des règles structurées aux développeurs. Transmission de données par fibres optiques ou par infra-rouges, les expériences et les découvertes se succèdent. Tandis que les premières applications de gestion sur micros voient le jour.

Lire la suite 

Chapitre 6 - La saga du Videotex

Les systèmes vidéotex ont ouvert l'accès aux banques d'informations d'une multitude d'entreprises et d'organismes. Les utilisateurs se sont d'abord servi de leur télévision, puis de terminaux spécifiques et enfin de leurs micro-ordinateurs. D'abord cantonné aux milieux professionnels, le Vidéotex s'est ensuite adressé aux personnes privées grâce à l'invasion des micros dans les foyers. Le Vidéotex suisse a connu un démarrage lent et difficile. Ouvert en 1987, le service a connu son rythme de croisière au début des années nonante, principalement grâce aux applications bancaires. Mais après avoir longtemps subi la concurrence du Minitel français, Vidéotex a été progressivement supplanté par Internet, dès 1994. Il a survécu jusqu'en l'an 2000.

Lire la suite