Une histoire de l'informatique en Suisse

  Presse informatique    1977, l'année des grandes manoeuvres

IMMM 77 à Genève : surtout des périphériques

01 Informatique No. 439 (6 juin 1977)

Organisé du 24 au 26 mai dernier, par des spécialistes anglais de salons industriels (mais pas de mini et microinformatique), IMMM 77 a attiré 4600 visiteurs, dont une majorité de Suisses, au Salon des Expositions de Genève. C'était plus que n'en espéraient les organisateurs et même les exposants qui dans l'ensemble se sont montrés très satisfaits par cette première expérience et prêts à la recommencer au mois de juin prochain, de nouveau à Genève.

Des produits swiss made...

Dans ce festival de produits 100 % américains, il était intéressant de trouver des produits « swiss made ».

Panel SA, société spécialisée dans les automatismes industriels à Préverenges près de Lausanne, a développé un micro-ordinateur appelé Système 802, et composé de modules selon la norme Mubus.

Mubus est un bus standardisé résultant d'un travail de développement exécuté conjointement par le Laboratoire de calculatrices digitales de l'Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne et par un groupe d'industriels romands appelé MUGE.

Le système 802 est composé d'une carte circuit-imprimé de base, sur laquelle sont enfichés par l'intermédiaire de connecteurs 2 x 37 pôles, les différents modules nécessaires à l'application. Aussi suisse que son nom, l'imprimante Swiss Print 248 microprogrammable produit des caractères de grandeur et largeur différentes et possède une logique de détection de fin de ligne. Ce produit a été développé par Wenger Datentechnik.

Développement propre également à l'entreprise Stolz AG, le Maestro M2 pour la programmation des PROM.

... mais surtout american made

Aux côtés des constructeurs de minis presque tous présents et sans grandes nouveautés sur les stands (voir 01 n° 438), s'étalait la parade des représentations de firmes américaines.

On a ainsi appris que Zilog Z 80 est commercialisé depuis novembre par Stolz AG.

Aux côtés des minis et micros, les périphériques associés, terminaux à écrans et imprimantes étaient toujours en vedette. Nous avons remarqué des terminaux avec unités de disquettes sur les écrans Beehive chez Bek Electronics et sur les écrans Delta 4000 chez Wenger Datentechnik.

Nous avons aussi noté la première apparition d'Olivetti sur le marché OEM. Le constructeur propose l'imprimante PU 1450 dont la productivité est accrue par l'incorporation d'un microprocesseur. Il permet l'impression dans les 2 sens et optimise le trajet en éliminant des pertes de temps pour le retour à une nouvelle ligne.

La nouvelle imprimante de Texas Instruments, exposée sur le stand de Kontron, présente des caractéristiques similaires.

Marielle Stamm