Une histoire de l'informatique en Suisse

  Presse informatique    Années 1974 et 1975

Longines à l'heure des « périph »

01 Informatique No. 334 (12 mai 1975)

La société horlogère Longines a décidé d'étendre ses activités dans le secteur des périphériques d'ordinateurs.

Se basant sur sa double expérience à la fois dans le domaine de la petite mécanique de précision et de l'électronique qui a déjà fait ses preuves avec des appareils destinés au chronométrage sportif, Longines a mis au point un lecteur de marques optiques (OMR), une imprimante rapide et un microprocesseur. Le lecteur de cartes OMR, dont le prix sera inférieur à 4 000 FS, est destiné à la prise de données en faible quantité et à leur transmission rapide à l'ordinateur. C'est dans les laboratoires ou les ateliers que son utilisation sera la plus intéressante.

L'imprimante, dont le prix est aussi inférieur à 4 000 FS, imprime en continu à une vitesse de 200 caractères-seconde. Elle peut être programmée en vue de produire des caractères spéciaux et des graphismes divers.

Le microprocesseur mis au point par Longines, basé sur concentrateur de données et concentrateurs de données et au pilotage d'applications. Les périphériques Longines seront présentés à la BUFA, en septembre prochain. La société Datamat, à Genève, qui représente déjà un certain nombre de produits américains, Digidata et Okidata, est chargée de la commercialisation des produits Longines et du développement de nouvelles applications. Dans une première étape, la commercialisation se fera seulement sur le marché suisse.